Depuis la rentrée 2010, une nouvelle option a été proposée aux élèves de cinquième D, DD comme développement durable. Trois professeurs : Mme Gomond, Mme Bulant et M. Gautier sont à l’origine de ce projet mais toute l’équipe éducative se sent concernée et motivée.

L’éducation au développement durable est aujourd’hui une composante importante de la formation initiale des élèves. C’est pourquoi notre établissement vise à devenir un lieu d’exercice de pratiques susceptibles de mobiliser solidairement la totalité des personnes autour des thèmes : Biodiversité et gestion des déchets. Ainsi, notre projet permet aux élèves de réfléchir sur la protection de l’environnement, de développer une dynamique dans notre collège et de leur faire adopter des gestes d’éco-citoyen.  Ils vont travailler en équipe dans le respect mutuel, s’impliquer dans un projet collectif et le présenteront devant les autres élèves pour les sensibiliser eux aussi dans cette attitude.

Productions envisagées :

  • Un jardin  potager, démarré il y a deux ans, doit être  entretenu.
  • Les élèves vont réaliser un diaporama diffusé pendant la semaine du développement durable. Cette année, le thème de recherche est l’étude des différents matériaux avec leur origine, leur propriété et l’impact de leur utilisation sur l’environnement. Le résultat sera également présenté à l’hôtel du département pour l’opération de sensibilisation au développement durable.
  • Nous poursuivons le ramassage de déchets- papier mais pour faciliter le tri, nous voulons investir dans des poubelles avec couvercle. Ainsi, nous espérons que l’ensemble des acteurs du collège vont  bien les distinguer des poubelles à déchets ménagers.
  • Nous poursuivons également la collecte pour des associations caritatives de bouchons plastiques, de cartouches d’imprimantes, de piles, de bouchons de liège, de téléphones et de lunettes.

Pour récompenser l’implication de nos élèves, nous envisageons un séjour de trois jours dans la Manche. Les élèves vont apprendre autrement, sur le terrain  et découvrir un site remarquable tant au niveau de l’architecture médiévale que dans la préservation de la nature. Les différents guides que nous allons rencontrer insisteront sur le fait que la Baie du Mont Saint Michel est un écosystème fragile qu’il est nécessaire de préserver. Nous allons parfaire nos connaissances du développement durable avec la visite du Pavillon des énergies.

Si vous avez des idées qui vont dans le sens de notre projet, n’hésitez pas à nous les communiquer.